Les soins à l'EPSM

Notre expertise au service de LA santé mentale EN LOZERE

Organisation des soins

La sectorisation

Fondée sur les notions d’accessibilité et de continuité des soins, la sectorisation vise à promouvoir une évolution du dispositif de soins sortant d’une logique institutionnelle au profit de prises en charges diversifiées et de proximité, adaptées aux besoins des patients.

Cette volonté d’offrir des soins de qualités, adaptés et de proximité à la population vivant sur le territoire de la Lozère se traduit par la présence de l’EPSM sur 6 sites principaux (Florac, Langogne, Marvejols, Mende, St Alban sur Limagnole et St Chély d’Apcher).

Au-delà de cette proximité, l’objectif de cette politique de sectorisation est double :

Pour autant, si cette politique de sectorisation se doit de privilégier les prises en charges ambulatoires et le maintien des personnes malades dans leurs milieux sociaux, elle ne doit pas exclure l’hospitalisation du patient quand celle-ci est nécessaire et que toutes les autres alternatives ont été explorées.

Ce double objectif implique de la part de l’équipe soignante une volonté d’intégration, de maintien ou de réintégration du patient dans son milieu familial et social, le but étant de sortir la pathologie mentale de l’enfermement asilaire pour la réintégrer dans l’ensemble social d’où elle émerge.

La permanence de l’accueil et la continuité des soins

L’EPSM François Tosquelles est un élément essentiel pour garantir et préserver la santé psychique des Lozériens. Il est un point d’ « ancrage » sur le territoire et il propose un service performant et de qualité, dans un cadre accessible et humain. L’EPSM favorise le contact, la communication, la rencontre, entre le patient et les autres patients, le patient et le collectif soignant.

Le centre hospitalier François Tosquelles est un établissement public de santé mentale. A ce titre il assure une mission de service public qui implique l’accueil de tous les patients sans discrimination, avec un accès égal aux soins et ce 24h sur 24 (article L. 6112-1-1 du code de la santé publique). Cette mission implique de « dispenser des soins préventifs, curatifs, palliatifs ou destinés à la réadaptation et à la réinsertion » et d’assurer « l’accueil, les examens de diagnostic, la surveillance, le traitement et la continuité des soins (article L. 6111 -1 du code de la santé publique). De plus, l’EPSM met en œuvre « une politique d’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins » (article L. 6111-2 du code de la santé publique).

Une évolution législative est parue avec la loi n°2011-803 du 5 juillet 2011 qui est venue préciser les droits des personnes faisant l’objet de soins psychiatriques. Le texte vient préciser les modes d’hospitalisation notamment les soins sans consentement.

Il est à noter la modification de certaines dispositions de cette loi par celles de la loi n°2013-869 du 27 septembre 2013. Une instruction interministerielle n°2014-262 du 15 septembre 2014 est venue préciser les modalités d’application de la loi de 2011 et de celle de 2013.

Le maillage territorial

« Chaque établissement assurant le service hospitalier auquel sont rattachés un ou plusieurs secteurs psychiatriques est responsable de la lutte contre les maladies mentales dans ce ou ces secteurs… ». (Article R3221-3 du code de la santé publique)

L’EPSM de Lozère s’inscrit pleinement dans cette politique de sectorisation, ses particularités étant que le territoire de la Lozère représente un seul secteur géo-démographique et que, de tous temps, ce département a été une terre d’accueil pour les personnes atteintes d’un handicap, se traduisant encore aujourd’hui par un nombre important d’institutions médico-sociales.

La cartographie lozérienne

Les dispositifs

Deux types de prises en charge sont déployées sur le territoire Lozérien, déclinées pour les adultes et les enfants :

Les alternatives à l'hospitalisation
Les structures d'hospitalisation complète

Les alternatives à l'hospitalisation

Le Centre Médico-Psychologique
(CMP)

Il s’agit d’une unité de coordination et d’accueil en milieu ouvert qui organise des actions de prévention, diagnostic, de soins ambulatoires et d’interventions à domicile.

Ce type de structures s’adresse aux enfants, aux adolescents et aux adultes. Elles sont situées dans les villes du département :

Florac, Langogne, Marvejols, Mende et Saint Chely d’Apcher.

En outre :

– Les CMPEA de Marvejols, Mende, St Chely d’Apcher assurent un accueil Ecoute Ados (dispositif de prévention primaire à disposition de l’adolescent).

– Au sein du CMP s’exerce une activité de type Centre d’Accueil Thérapeutique à Temps Partiel – CATTP. Il vise à maintenir ou favoriser une existence autonome par des actions de soutien et de thérapie de groupe.

– L’Equipe Mobile de Précarité Psychiatrique organise la prise en charge des besoins en santé mentale des personnes en situation de précarité et d’exclusion sur les sites suivants : Florac, Langogne, Marvejols, Mende, Saint Chély d’Apcher. L’EMPP exerce ses missions avec le concours de nombreux partenaires du secteur social.

L'Hôpital de Jour
(HJ)

L’hôpital de jour dispense des soins polyvalents individualisés et intensifs prodigués à la journée ou à la demi-journée (venue ou demi-venue).

Il prend en charge l’ensemble des pathologies (névroses, états limites et psychoses) qui ne permettent pas une insertion satisfaisante.

Il a aussi pour objectif de favoriser l’insertion des personnes dans le milieu familial, social et professionnel,  sur les sites de Mende et Saint Chely d’Apcher.

l'hospitalisation complète

Les patients sont accueillis aux urgences de l’hôpital Lozère, siège du centre 15. Si nécessaire, les médecins urgentistes font appel au psychiatre de garde du centre hospitalier François Tosquelles (EPSM Lozère) pour une prise en charge.

Site de Mende

Elle accueille en première intention les patients présentant des troubles du comportement psychiques et/ou psychiatriques. Elle se situe avant tout dans une dimension curative en assurant une permanence des soins 24h sur 24h. 

(UPC - URE - URO)
Site de Saint Alban/Limagnole
Les missions de ces unités sont de dispenser des prises en charge soignantes spécifiques aux personnes dont le séjour se prolonge du fait de troubles persistants. Le but est d’améliorer leur bien-être, leur autonomie et leurs habiletés sociales dans la perspective d’une réinsertion en milieu ordinaire ou en milieu protégé.
Site de Saint Alban/Limagnole

L’unité de géronto-psychiatrie s’inscrit dans un schéma de soins et d’accueil départemental pour personnes âgées où elle accueillera en première intention les patients présentant des troubles psychiques et/ou psychiatriques.

Site de Mende

C’est un lieu d’hospitalisation de semaine, de 6 lits, basé à Mende, permettant le soin et l’éloignement relatif et/ou temporaire de l’adolescent de son milieu ordinaire (domicile – école).

Des soins adaptés à votre situation

Adulte ou enfant ? nous avons une solution

la pedo-psychiatrie

La pédo-psychiatrie répond aux besoins de prise en charge des enfants et des adolescents présentant des troubles du comportement et/ou psychiques.

Afin de répondre aux besoins, la pédo-psychiatrie de l’EPSM de Lozère s’est organisée en prenant la dimension du territoire départemental.

La pédo-psychiatrie est chargée de prodiguer des soins de qualité, adaptés et de proximité à la population vivant sur le territoire de la Lozère, se traduisant par l’implantation des services sur 5 sites (Florac, Langogne, Marvejols, Mende et St Chély). Au-delà de cette proximité, l’objectif de cette organisation est triple :

  • Contribuer à l’amélioration des conditions de développement psycho-affectif et intellectuel des enfants et adolescents
  • Traiter précocement les troubles d’ordre psychopathologique survenant au cours de l’enfance et de l’adolescence 
  • Prendre en considération les risques évolutifs à plus long terme et leurs conséquences à l’âge adulte .

Ce triple objectif a pour but l’intégration, le maintien ou la réintégration de l’enfant ou de l’adolescent dans son milieu familial, social et scolaire.

La psychiatrie adulteS

Le pôle de psychiatrie adultes dispose de structures réparties sur l’ensemble du territoire lozérien. L’hospitalisation complète se situe à Mende et Saint Alban sur Limagnole. Les alternatives à l’hospitalisation (hôpitaux de jour, CMP) sont réparties sur l’ensemble du département.

Ce pôle organise des actions permettant la prévention, le dépistage et les soins des personnes adultes en souffrance mentale.

Il est implanté sur 6 sites (Florac, Langogne, Marvejols, Mende, Saint Alban sur Limagnole et Saint Chely d’Apcher) avec pour objectif premier l’égalité quant à l’accès aux soins.

L’EPSM Lozère a une activité spécifique : Le fonctionnement institutionnel et médical se caractérise par un grand respect des droits des patients, de leur liberté d’aller et venir, avec très peu, en comparaison d’autres établissements, d’hospitalisations sans consentement, ce qui est un marqueur fort de savoir-faire dans la prise en charge des patients et notamment de la crise et de l’urgence.

Print Friendly, PDF & Email
Fermer le menu