Signature du protocole d’accord sécurité

Signature du protocole d’accord sécurité

Signature du protocole d'accord sécurité

La Préfète de la Lozère, le Procureur de la République, la Directrice Départementale de la Sécurité Publique de la Lozère et la Directrice du Centre Hospitalier François Tosquelles, établissement public de santé mentale (EPSM) de Lozère étaient réunis le 13 octobre 2020 à l’UAPPE (Unité d’Admissions Psychiatriques Paul Eluard) du Centre Hospitalier François Tosquelles, site de Mende, pour la signature du protocole d’accord sur la sécurité des personnels de santé.

Ce protocole d’accord fait suite à plusieurs situations de violence survenues sur l’unité d’admissions UAPPE notamment le 3 septembre 2019, portant sur des actes de violence à l’encontre des personnels soignants (médecins, IDE). Les forces de Police ont été sollicitées et l’établissement a déposé plainte.
Le Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail, réuni le 19 septembre 2019, a recherché des solutions pour prévenir ces actes de violences. Il en a découlé la mise en place d’un Comité de Pilotage « Prévention et Gestion de la Violence ».

C’est ainsi que le 10 octobre 2019, les représentants du personnel et les infirmiers de l’UAPPE ont mis en avant la question de l’absence de renfort sur cette unité durant le week-end et les jours fériés.
En effet, ceux-ci, comme ceux de l’ensemble des unités du Centre Hospitalier François Tosquelles, sont dotés de PTI (Protection du Travailleur Isolé), dont le nombre a d’ailleurs été renforcé suite à ces faits. Cependant, à Mende, le renfort qui peut être appelé, en cas de nécessité, s’adresse aux personnels de pédopsychiatrie et plus particulièrement ceux travaillant au sein de l’unité de soins pour adolescents, du lundi au vendredi.
En terme de constat, il s’avère que l’unité de pédopsychiatrie est une activité de semaine. Elle ferme le vendredi à 17h pour ouvrir le lundi à 9h. Durant la période du week-end, les fériés et une partie des vacances scolaires, les personnels infirmiers de l’UAPPE se retrouvent donc isolés, sans pouvoir faire appel à des personnels en poste dans un service voisin.

La Direction a proposé de reprendre le travail qui avait été entamé autour de l’élaboration d’un protocole de partenariat avec les forces de Police.
Après contact avec la Directrice Départementale de la Sécurité Publique, le 14 novembre 2019, sur le site de l’UAPPE, en présence du référent sûreté de la Police Nationale 48, une consultation de sûreté du bâtiment de l’UAPPE a été réalisée, des préconisations formulées. Elles sont en cours de mise en œuvre.
La rédaction du protocole d’accord « sécurité » a été enclenchée.
La crise sanitaire a cependant retardé la signature. Ce travail est achevé. Les actions de ce partenariat entre le Centre Hospitalier François Tosquelles et les services de sécurité de la Police de Mende sont traduites dans le protocole d’accord signé, ce jour, pour deux années.
Print Friendly, PDF & Email
Fermer le menu